Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Une clim, ça s’entretient !

17 MAI 2018

Avant les grandes chaleurs, c’est le moment de faire vérifier son système de climatisation par un professionnel, souligne le GCCP, syndicat des entreprises de génie climatique et de couverture plomberie de Paris et de sa région.

Avant les grandes chaleurs, c’est le moment de faire vérifier son système de climatisation par un professionnel

Le GCCP communique largement pour démontrer l’intérêt d’un entretien régulier de sa climatisation, qu’elle soit privée ou professionnelle.
Il met en avant deux arguments principaux. D’une part, un appareil mal entretenu aura un rendement plus faible et devra fonctionner plus longtemps, en consommant davantage d’énergie. D’autre part, il peut tomber en panne au moment des grandes chaleurs, lorsqu’il est très sollicité. Ceci peut être dû à un condenseur encrassé, à un manque de fluide frigorigène (qui risque aussi de détériorer le compresseur), à une évacuation de condensat bouchée ou encore à une pompe de condensat en panne (qui peut également provoquer un dégât des eaux).

Le GCCP rappelle aussi que l’entretien par des professionnels habilités correspond à une obligation réglementaire. Ce contrôle doit être effectué chaque année pour les équipements de 2 à 30 kg, tous les six mois pour ceux de 30 à 300 kg et tous les trois mois pour ceux de plus de 300 kg. Il donne lieu à la rédaction d’une fiche d’intervention sur les appareils de circuit froid, climatisation et pompe à chaleur fixe contenant des gaz à effet de serre (CFC, HCFC ou HFC). Cette fiche doit être conservée pendant cinq ans, à la fois par le professionnel intervenu et par le détenteur de l’équipement concerné.

Les opérations d’entretien avant la remise en route portent sur 3 points :

1) L’installation extérieure : nettoyage du condenseur, nettoyage ou remplacement des filtres (s’il y a lieu), contrôle et resserrage des connexions électriques, vérification de la charge de fluide frigorigène, contrôle de l’étanchéité de l’installation et vérification du déshydrateur sur le circuit frigorifique.

2) L’installation intérieure : nettoyage des évaporateurs, nettoyage ou remplacement des filtres, vérification de l’évacuation des condensats, contrôle des pompes de relevage condensat, contrôle et resserrage des connexions électriques.

3) Les essais de fonctionnement : mesure des pressions de condensation et d’évaporation, vérification des pressostats et la régulation, vérifications et réglage éventuel des organes de sécurité, contrôle du débit des ventilateurs et vérification et réglage des circuits de commande.

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.

PETITES ANNONCES