Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

RE 2020 : PAC air/air et radiateurs électriques seraient perdants

14 JANVIER 2021 - L'installateur

L’association Equilibre des Energies regrette la mise à l’écart de la PAC air/air et des radiateurs électriques associés à un chauffe-eau thermodynamique ou à des panneaux PV. Elle propose 5 pistes pour améliorer la réglementation.

Equilibre des énergies

Un bilan nuancé. Pour l’association Equilibre des Energies, la RE 2020 comporte des points positifs : d’une part, la qualité du bâti est renforcée pour tous les bâtiments (Bbio à – 30 % par rapport à la RT2012) et d’autre part, les préoccupations énergétiques et climatiques sont associées pour la première fois : des plafonds sur les émissions de CO2 font leur apparition. Mais elle dénonce le fait que les chaudières gaz soient confortées jusqu’en 2024 dans le collectif. Et critique aussi le nombre trop élevé d’indicateurs, et leur niveau.

RE 2020 : quel impact sur le chauffage ?

L’association a étudié quels sont les équipements de chauffage qui satisfont aux 4 critères RE2020 (Bbio, Cep, Cep.nr et Icénergie) dans les bâtiments collectifs neufs, pour des permis de construire délivrés jusqu’en 2024. D’après ses estimations, tous les logements collectifs en zone H2b (quelle que soit l’énergie et les équipements utilisés) satisfont jusqu’en 2024 à l’indicateur d’émission CO2 en exploitation (Icénergie 2021), qui ne sert donc à rien. Avec le critère d’énergie primaire (Cep), les radiateurs électriques disparaissent, même accompagnés d’un chauffe-eau thermodynamique. Avec le Cep,nr_max (coefficient d’énergie primaire non renouvelable), le gaz collectif a quelques difficultés, la PAC air/air couplée à un chauffe- eau thermodynamique disparaît. «La RE 2020 libère un boulevard pour les solutions gaz jusqu’en 2024, dénonce Jean-Pierre Hauet, président du Comité scientifique, économique, environnemental et sociétal d’Equilibre des Energies. Et après, il ne reste que la PAC double service collective, qui représente moins de 10 % du marché aujourd’hui. C’est une très bonne solution à moyen terme, mais le fait qu’il n’y ait plus qu’elle pose un problème industriel. Il faut organiser la transition.» De son point de vue, la RE 2020 pose moins de problème en maison individuelle, le gaz étant tout de suite éliminé à cause d’un coefficient d’émission de CO2 très exigeant. Néanmoins, l’indicateur Cep,nr_max n’autorise pas les radiateurs électriques accompagnés d’un chauffe-eau thermodynamique ou de panneaux photovoltaïques : «Cela ne va pas dans le sens de la promotion des énergies renouvelable», regrette Jean-Pierre Hauet.

5 propositions

Suite à ce constat, l’association invite l’administration à revoir sa copie et décline 5 propositions visant à améliorer la RE 2020 :

  1. Diminuer progressivement le seuil maximal de consommation de carbone en logements collectifs. Il passerait ainsi de 12 kg de CO2/m2.an en 2021 à 10 kg de CO2/m2.an, puis 8 l’année suivante jusqu’à atteindre 4 kg de CO2/m2.an en 2025.
  2. Accorder un label aux logements en avance sur cette trajectoire.
  3. Revoir l’indicateur des énergies renouvelables (Cep,nr) afin de ne pas discriminer les énergies renouvelables de réseau (électricité, gaz renouvelable).
  4. Desserrer légèrement la contrainte sur les consommations d’énergie afin de permettre à un plus grand nombre de solutions bas-carbone de pouvoir se développer.
  5. Reconsidérer la méthodologie de la prise en compte du confort d’été. L’association craint que les logements RE 2020 ne soient inconfortables en été, à cause de l’absence de PAC air/air, et que les occupants ne s’équipent de climatiseurs mobiles.

Par ailleurs, l’association plaide également pour un grand programme de modernisation visant à remplacer le parc de 15 à 20 millions de convecteurs. Ces derniers concourent à la pointe électrique «infinement plus que les logements neufs», estime-t-elle. L’idée étant de les remplacer par des radiateurs électriques performants en augmentant les aides, le coup de pouce CEE n’étant pas suffisant à son avis.

L'Installateur

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.