Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

RE 2020 : la filière électrique monte aussi au créneau

07 JANVIER 2021 - CFP

Décidément, la future réglementation environnementale, dont l’entrée en vigueur est prévue à l’été 2021, n’en finit pas d’inquiéter les professionnels. Après la filière gaz et celle du chauffage à eau chaude, les fabricants de radiateurs électriques et de chauffe-eau thermodynamiques expriment leur mécontentement.

CET

A travers le Groupement des marques d'appareils pour la maison (Gifam), les industriels du radiateur électrique et du chauffe-eau thermodynamique ont adressé une lettre ouverte aux ministres de la Transition écologique et du Logement, Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon. « A l’heure où la France s’engage de manière volontariste vers la neutralité carbone, certaines orientations envisagées pour l’habitat dans notre pays vont paradoxalement à l’encontre des ambitions portées par le président de la République et par les citoyens dans la lutte contre le changement climatique. En outre, elles pénaliseront gravement une filière industrielle française vertueuse, innovante et ancrée dans les territoires », pose le courrier envoyé en début de semaine.

Le groupement estime ainsi que le texte de loi, tel qu’il est prévu, écartera le recours aux radiateurs électriques de dernière génération couplés aux chauffe-eau thermodynamiques, dans les logements neufs individuels et collectifs, privant « ainsi priver durablement la France de solutions de chauffage performantes et décarbonées. » Dans le détail, les industriels mettent en avant le fait que depuis la RT 2005, les bâtis neufs très isolés permettent une réduction de 70 % des besoins de chauffage et, par conséquent, une réduction des puissances à installer, de l’ordre de 300 à 500 W par appareil. « Les radiateurs électriques de dernière génération connectés et dotés de dispositifs de pilotage intelligent constituent donc l’une des meilleures options de chauffage actuellement disponibles sur le marché », estime le Gifam. Même plaidoirie en faveur des chauffe-eau thermodynamiques, dont la principale source d’énergie est renouvelable et qui, rappelle le groupement, avait été « plébiscitée par le gouvernement, dans le cadre de la RT2012 ». Petit rappel également en ce qui concerne une filière industrielle implantée dans 9 régions françaises et représentants 7 500 emplois directs et 40 000 emplois indirects.

Face à une levée de boucliers aussi importante et venant d’horizons divers (et opposés !), difficile d’imaginer que le gouvernement va persister et signer. Peut-on s’attendre à une révision des seuils et des contenus du projet de texte ? La suite au prochaine épisode !

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.