Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

PROPANE : citerne enterrée ou apparente ?

15 SEPTEMBRE 2016 - L'Installateur

C’est vers les années 1960 qu’apparaissent les premières citernes aériennes de 500, 1000 et 1750 kg, dénommées dans le jargon propanier le «petit vrac». Il y en a aujourd’hui plus de 900 000 installées en France.

propane

L'implantation d'un réservoir aérien

Le stockage aérien doit être placé en plein air ou sous simple abri ou auvent. 

 Il est aussi possible de le placer dans un local ouvert, recouvert d’une toiture légère, mais largement ventilée. Les parties pleines des parois ne doivent pas excéder 75 % de son périmètre.
 Si le stockage est sur un terrain en pente, il ne devra pas être encastré dans le sol de plus
de 75 % de son périmètre.
Si le stockage est sur une terrasse, celle-ci doit être étanche et de degré coupe-feu 2 heures.

Respecter la distance «d» entre la bouche d’emplissage et :
Toute baie d’un local habité,
 Les ouvertures de locaux contenant des
foyers ou autres feux nus,
 Les ouvertures de locaux en contrebas,
Les bouches d’égout sans siphon,
Les dépôts de matières combustibles,
La limite de propriété et de la voie publique.

La distance «d» peut être réduite à 1,5 m sous réserve que l’orifice d’évacuation à l’air libre de la soupape et celui de la bouche de remplissage soient isolés des emplacements définis sur le schéma par un mur plein et sous conditions du respect des mesures suivantes :
Ce mur doit être construit en matériaux incombustibles, de degré coupe-feu 2 heures, à une hauteur n’excédant pas de 0,5 m celle de la bouche de remplissage et de l’orifice de la soupape, ou de l’orifice de branchement du réservoir.
Sa longueur est telle que la distance représentant le trajet horizontal des vapeurs éventuelles soit au moins égale à 3 m pour un stockage jusqu’à 3,5 t et portée à 4 m pour un stockage supérieur. 

Le jet d’échappement de la soupape s’effectue de bas en haut sans rencontrer d’obstacles, par exemple une saillie de toiture.
Espaces libres d’au moins 0,60 m autour du ou des réservoirs et 0,20 m entre réservoirs.
Les réservoirs ou conteneurs doivent reposer sur des berceaux construits en matériaux incombustibles.
Les fondations sont calculées pour supporter le poids du stockage rempli d’eau.
Le réservoir doit être mis à la terre et comporter un dispositif permettant de réaliser le branchement du câble de liaison équipotentielle du véhicule de livraison avec celui-ci.
Sur terrain avec risque d’inondations, les citernes doivent être amarrées.

L'implantation d'un réservoir souterrain

 Un réservoir enterré doit être placé à l’extérieur de tout bâtiment et hors de ses accès.
Sa présence doit être signalée au niveau du sol et à son aplomb et tout dépôt de matières et toutes circulations sont interdites.
Aucune cavité ou cave ne doit se trouver sous la cuve enterrée.
Distance minimale entre cuves : 20 cm.
 Les cuves enterrées doivent respecter les dimensions pour les cuves aériennes, diminuées de moitié.
 Si la cuve est séparée du bâtiment par un mur étanche, la distance minimale est ramenée à 1 m.

Toute canalisation étrangère à la cuve doit se trouver à plus d’un mètre du réservoir.

Conclusion


L’implantation du réservoir et le respect de toutes ces obligations sont de la responsabilité du distributeur, mais un installateur bien informé en vaut deux ! 

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)


LIBRAIRIE TECHNIQUE

PETITES ANNONCES