Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Plombier, mécano et passionné de rallycross

19 MAI 2020 - L'installateur

Plombier-chauffagiste la semaine, pilote de rallycross le week-end, Dominique Camerino construit lui-même ses voitures. Et a transmis sa passion à toute sa famille.

actu en ligne

Cela fait plus de 35 ans que Dominique Camerino, chauffagiste à Epernay (Marne), vit au rythme du rallycross. Un sport automobile spectaculaire. Il se pratique avec des voitures très puissantes sur des circuits fermés alternant surface en terre et surface en asphalte : «On démarre sur du macadam, puis on passe à la terre. Il faut maîtriser l’adhérence, les voitures sont très souvent en dérive : c’est ce qui fait le spectacle. Le plus impressionnant, ce sont les départs. 6 à 8 voitures partent en même temps, on veut tous arriver en première position dans le premier virage», explique Dominique Camerino. Accompagné de sa femme, de sa fille, de son gendre et de son petit-fils, aussi passionnés que lui, il participe à une dizaine de compétitions par an dans le cadre du championnat de France. Elles commencent par des essais libres et chronométrés le samedi matin, continuent avec 4 épreuves qualificatives, puis se concluent par 2 demi-finales et une finale le dimanche après-midi. Le tout à un rythme effréné : des voitures s’élancent toute la journée et font 5 à 6 tours de circuit à pleine puissance avant de rentrer. Chaque épreuve réunit 120 pilotes. Et une foule considérable : entre 25 000 et 40 000 spectateurs pour un championnat de France, autour de 70 000 pour un championnat du Monde. Car ici, le public est roi. Il voit tout le déroulement des courses, où qu’il soit placé. Et il peut accéder aux paddocks, se promener dans les stands des pilotes, prendre des photos des voitures et demander des autographes : «Il y a des gens que je retrouve aux championnats depuis trente ans. C’est une ambiance très conviviale. Le soir, c’est l’apéro, devant les milliers de camping-cars...»

Mais ce que Dominique Camerino préfère par dessus tout, c’est construire lui-même ses voitures (lire la suite dans le numéro d’avril-mai de L’installateur). 

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)