Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Parole de lecteur : Maurice Di Giusto, fondateur de la société Di Giusto SAS

21 DÉCEMBRE 2018 - L'Installateur

Lorsque j’ai pris des responsabilités dans les organisations professionnelles, j’ai envoyé un courrier au rédacteur en chef de l’Installateur en lui disant haut et fort tout ce qui n’allait pas dans la profession.

Parole de lecteur : Maurice Di Giusto, fondateur de la société Di Giusto SAS

Très rapidement mon interlocuteur m’a dit : «organisez une grande réunion dans votre région avec un débat et je serai là pour retransmettre à mes lecteurs et à vos collègues !». Une fidèle restitution de nos débats a ainsi été publiée. Là, je me suis dit : «voilà quelqu’un d’intègre qui n’appartient pas aux lobbies alors que la revue affiche la publicité de ceux à qui je m’attaquais. Depuis ce jour, nous avons acquis une confiance réciproque et collaborons pour le bien de la profession, quand cela est nécessaire».
Je considère être chanceux de disposer d’une revue qui parle de mon métier et qui m’informe sur les nouveautés, les organisations professionnelles et l’état de leurs travaux, l’actualité des normes… Cela m’aide quotidiennement dans mon travail. J’apprécie les reportages de réalisations de mes confrères à travers toute la France. Par ailleurs, notre métier évolue beaucoup. Le numérique a fortement changé le paysage : nous assistons à la disparition progressive de nos réseaux de distribution qui, curieusement, semblent attendre leur fin prochaine. Nous sommes attaqués et mis en danger par les fournisseurs d’énergies qui mettent des moyens considérables et complètement déloyaux pour s’emparer de nos marchés car ils deviennent à la fois «juge et partie». Ils vendent l’énergie et installent les équipements, proposent un certificat  d’économie d’énergie rémunéré au client à un prix défiant toute concurrence avec à la clé un contrat de fourniture d’énergie sur un minimum de trois ans. Désormais,  grâce aux compteurs Gazpar et Linky et à l’excuse de la télérelève, ils envoient un dépanneur dans la journée. L’installateur du «futur» devra se réinventer, être à l’affût de son image, de sa qualité de service, des nouveaux marchés qu’il devra lui-même inventer en restant attentif à l’évolution du confort.

--------------------

Une interview parue dans le numéro spécial "L'Installateur fête ses 70 ans" accompagnant l'édition de novembre

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)