Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Logements privés, parc social, locaux des TPE/PME… Quels budgets pour rénover les bâtiments ?

10 SEPTEMBRE 2020

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, a détaillé par webinaire ce mercredi 9 septembre le volet « logement & rénovation énergétique des bâtiments » du Plan de relance.

wargon

crédit photo : Ludovic Martin

« Le plan de relance a deux objectifs : redémarrer l’économie et bâtir la France de 2030. Une enveloppe de 100 milliards d’euros sur deux ans a été allouée pour transformer le pays », a annoncé d’emblée Emmanuelle Wargon. Dans le détail, pour la rénovation énergétique, 2 milliards d’euros ont été distribués aux logements privés, 500 millions au parc social, 200 millions pour les locaux des TPE/PME, 4 milliards aux bâtiments publics, 650 millions aux projets de construction vertueux des collectivités et 100 millions aux personnes en situation de grande précarité.

150 000 chaudières remplacées en 2020

« Grâce aux dispositifs CEE en 2019, nous avons aidé plus d’un million de ménages pour la rénovation thermique de leur habitat dont 250 000 pour des changements de chaudière – la moitié pour un changement de chaudière fioul –. A début septembre 2020, 150 000 chaudières ont déjà été remplacées », précise Emmanuelle Wargon. « L’Anah a traité en six mois autant de dossiers que sur toute l’année dernière avec le dispositif Habiter Mieux Agilité ». D’après le ministère, le dispositif MaPrimeRénov' est un succès. Au 1er septembre, le site Internet du nouveau crédit d’impôt a enregistré 1,5 million de visiteurs. 90 000 dossiers ont été déposés depuis le 1er janvier 2020, 83 000 sont en cours d’instruction et 61 000 ménages ont reçu une réponse positive leur confirmant le montant de la prime. « Chiffres très positifs en seulement 8 mois dans une année inédite », déclare la ministre. « Nous serons au-dessus des 100 000 dossiers à la fin de l’année ». Les chiffres de MaPrimeRénov’ pourraient flamber l’an prochain avec la réintégration des ménages aux revenus des 9e et 10e déciles (représentant près de 50 % des demandes de l’ancien CITE).

500 millions pour le parc social

Pour la rénovation des logements sociaux, « aucun budget n’était alloué auparavant à cette case ». 500 millions d’euros de subventions leur ont été débloqués sur deux ans. « Cela permettra de lancer des opérations sur 40 000 logements dans les quartiers prioritaires et les zones détendues », affirme la ministre, qui avait par le passé souhaité une enquête plus précise pour obtenir le nombre de passoires thermiques dans l’Hexagone. « Une étude de l’Ademe a pu évaluer le nombre de passoires dans l’Hexagone à 4,8 millions, dont 11 % dans le parc social. Notre objectif est d’éradiquer tous les logements avec des étiquettes énergétiques E, F et G ».

4 milliards pour les bâtiments publics

Sur les bâtiments publics de l’Etat, le plan comprend 4 milliards d’euros. Cette enveloppe vise trois catégories d’actions : celles dites « à gain rapide » (amélioration des bâtiments avec une étiquette E d’ici quelques mois), les opérations sur les systèmes de chauffage et les rénovations lourdes. 300 millions ont été alloués aux régions pour la rénovation des lycées avec une priorité pour les écoles et équipements sportifs. Les deux premiers appels à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments publics de l’État – enseignement supérieur et recherche et autres bâtiments, sauf Ehpad et hôpitaux – ont été lancés le 7 septembre dernier avec une date limite des dépôts de candidatures au 9 octobre 2020.

Regagner en compétitivité pour les TPE/PME

Pour la rénovation du petit tertiaire privé enfin, le but est de regagner en compétitivité pour les entreprises. « Les chefs d’entreprises n’ont pas le temps de se pencher sur la rénovation de leur société. Avec une enveloppe de 200 millions d’euros, le montant comprend l’instauration d’un crédit d’impôt de 30 % avec un plafond de 25 000 euros », conclut Emmanuelle Wargon. Ce crédit intervient lors d’opérations de rénovation sur le bâti, l’isolation ou sur le système de chauffage, climatisation, ventilation. Cette initiative sera accessible dès le 1er octobre jusqu’au 31 décembre 2021.

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.