Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Le chauffage au granulé de bois tire son épingle du jeu en 2020

03 DÉCEMBRE 2020 - L'Installateur

Alors que l’année se termine, la filière granulés de bois réunie au sein de l’association Propellet dresse un premier bilan de son activité. Dans un contexte de crise inédit, le chauffage au granulé reconnaît avoir limité la casse.

Le chauffage au granulé de bois tire son épingle du jeu en 2020

Poussée par les vents porteurs de 2019 où les ventes de chaudières bois avaient progressé de + 60 %*, dopée par le nouveau dispositif MaPrimeRenov très favorable à la biomasse, l’année 2020 ne pouvait pas mieux se présenter. Malgré le confinement qui est venu jouer les trouble-fête, les ventes de chaudières au granulé ont bien résisté, se situant en hausse de plus de 40 % sur le premier semestre. La dynamique s’est toutefois un peu essoufflée au 3ème trimestre, avec une hausse de «seulement» + 10 % par rapport à 2019, indique Propellet. S’agissant des poêles à granulés, le contexte a été moins favorable avec un recul attendu des ventes, qui devraient se situer aux alentours des 130 000 pièces. «L’actuel reconfinement avec la fermeture des commerces et des âtriers ne favorise pas la conjoncture», précise Propellet.

Une année inédite pour la profession, donc, qui a en outre pâti de quelques grains de sable. Sont notamment pointés du doigt l’Anah et Qualit’ENR, le premier pour les délais de traitement des dossiers d’aides, le second pour ceux du renouvellement de la qualification RGE. Comme d’autres, Propellet est montée au créneau et les choses semblent aller dans le bon sens, Qualit’ENR ayant notamment prolongé la validité des qualifications jusqu’au 31 décembre 2020. Une autre déception est venue de la nouvelle mouture de MaPrimeRenov qui au final ne réintègre que du bout des lèvres les ménages les plus aisés, ces derniers ne bénéficiant pas d’aide pour l’achat d’un appareil seul, mais seulement dans le cadre d’une rénovation globale. L’association voit en revanche plutôt d’un bon œil la fin programmée du chauffage au gaz dans la construction neuve au travers de la RE 2020, qu’elle perçoit comme «un vrai défi pour la filière du chauffage au granulé de bois». Le malheur des uns...

*17 400 chaudières biomasse vendues en 2019 contre 10 900 en 2018, dont 80 % au granulé/20 % à bûches, un rapport qui s’est inversé par rapport à quelques années en arrière (source Uniclima)

L'Installateur

 

 

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.