Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

La politique énergétique du gouvernement remise en cause

18 JUIN 2020 - CFP

Dans une lettre ouverte au Premier ministre publiée le 9 juin, 18 organisations appellent les pouvoirs publics à revoir d'urgence la politique énergétique dont ils jugent les conséquences « graves et irréversibles ». Sont notamment visés la RE2020, le DPE et le label BBC.

signataires

Mettre en cohérence la politique énergétique française dans le bâtiment avec les objectifs poursuivis, telle est l’injonction adressée au Premier ministre de la part de ces 18 organisations. La lettre ouverte réunit à ce jour plus de 500 signatures. Leur recommandation principale ? Revenir sur les arbitrages de cette réforme jugée « dangereuse et inappropriée » au regard des objectifs environnementaux que la France doit atteindre. « Ce projet de réforme donne le sentiment que pour les pouvoirs publics, décarboner se résume à électrifier les usages thermiques du bâtiment sans même chercher à réduire les besoins » : le ton est donné.

Ces professionnels souhaitent qu’une réelle concertation soit mise en place et proposent dans ce cadre la réalisation, en substitution de cette réforme, d’un grand programme de rénovation à très haute efficacité recourant massivement aux sources de chaleur renouvelables et aux pompes à chaleur performantes.

« La réforme prévue, qui impacte la réglementation environnementale (RE2020), le DPE et le label BBC, vise à modifier le contenu carbone du kWh chauffage et le coefficient d’énergie primaire relatifs à l’électricité, à exprimer le DPE en énergie finale, à placer le label BBC à 60 kWhEF/m²/an, seuil futur entre classes B et C », résume la lettre ouverte. Les signataires jugent ces dispositions « pour certaines non conformes aux directives européennes, contraires aux lois de la physique et contreproductives au regard des objectifs de la stratégie nationale bas carbone ». Ils déplorent que l’avantage soit donné au chauffage électrique : « Le seuil du label BBC, objectif du parc, baisse d'un tiers pour les combustibles, de deux tiers pour le bois, mais augemente d'un facteur 3 pour l'électricité, éliminant ainsi le bois, voire tous les autres combustibles, par des travaux de rénovation rendus plus chers que dans les logements chauffés par effet Joule ».

Les signataires proposent la mise en place d’un plan de relance construit autour de 5 axes :

- Redonner aux réformes sur le bâti neuf (RE2020), leur ambition initiale, et ne pas modifier les règles du DPE et du label BBC ;

- Prioriser la rénovation globale et performante et réfléchir à l’efficacité de l’incitation ;

- Axer les efforts sur la réalisation d’enveloppes très performantes ;

- Fournir aux acteurs de terrain les outils assurant la pleine efficience des rénovations énergétiques ;

- Développer une filière française d’excellence de la chaleur renouvelable et des pompes à chaleur (hybrides, électriques et biogaz).

 

 

Lire la lettre ouverte ici

 

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.