Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Kimo va s’effacer progressivement au profit de Sauermann

14 NOVEMBRE 2019 - L'Installateur

​Entrée il y a 4 ans dans le giron du groupe Sauermann, la marque Kimo Instruments va progressivement disparaître au profit de la marque Sauermann, mieux armée pour servir les ambitions internationales du groupe.

Kimo disparaît au profit de Sauermann

Entre Sauermann et Kimo Instruments, la fusion prend forme. Dès janvier 2020, il n’y aura plus qu’une seule entité commerciale en France : Sauermann. Progressivement, tous les produits seront estampillés Sauermann, au fur et à mesure des lancements et des renouvellements de gamme. «Kimo est une marque très forte en France, où elle dispose d’un réseau de clientèle très large, mais elle est quasiment inconnue hors du territoire, explique Serge Bohyn, à la tête du groupe depuis 2004. Nous avons fait le choix de construire notre développement sur la marque Sauermann, très présente dans le monde depuis de nombreuses années. C’est la raison pour laquelle nous faisons une vraie fusion : à la fois de société et de marque.»

Les locaux de Chevry-Cossigny en région parisienne, siège historique de Sauermann, sont conservés. Ils abritent la R&D et la fabrication de l’activité pompes ainsi que la plateforme Europe. Mais c’est à Montpon-Ménestérol en Dordogne, où est implanté Kimo Instruments, que se situe désormais le siège social du groupe. Outre la fabrication des produits d’instrumentation, ce site qui emploie 240 personnes accueille le centre mondial de R&D de l’activité instruments, qui fait figure de référence dans le secteur. Il abrite également un laboratoire de métrologie unique par sa taille et son expertise, et désormais les directions générale et commerciale du groupe.

 

Composé de deux entités totalement distinctes il y a encore peu, l’un dans les pompes de relevage, l’autre dans les instruments de mesure, le groupe nourrit de fortes ambitions au niveau mondial. Il a pris ancrage en 2018 aux Etats-Unis grâce à l’acquisition de la société E-Instruments, qui lui apporte une expertise dans le domaine des gaz et des émissions industrielles. «Nous cherchons à acquérir des sociétés qui soit possèdent une technologie dont nous ne disposons pas, soit sont présents sur un marché où nous ne le sommes pas assez, ou les deux», poursuit Serge Bohyn. «L’acquisition d’E-Instruments est très complémentaire et nous a permis d’acquérir une grande expertise, notamment dans les technologies industrielles.» En Chine, le groupe sauermann vient d’intégrer la société Megatech, son distributeur exclusif depuis plus de 10 ans. Sur un marché local en pleine croissance, le groupe possède désormais deux succursales à Shanghai, incluant des unités de production et de services, ainsi qu’une succursale à Pékin, pour un total de plus de 50 employés. Le rythme des acquisitions ne va pas s’arrêter là. «Nous cherchons de la croissance en technologie, en expertise et dans le numérique. Nous avons deux cibles dans le viseur actuellement, principalement destinées à consolider notre présence aux Etats-Unis

L’objectif est affiché : entrer dans le top 3 mondial des instruments de mesure liés à la qualité de l’air, en disposant d’un éventail le plus large possible d’expertise et de technologies.

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.