Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Interclima reporté à 2022... et revient à la porte de Versailles

03 NOVEMBRE 2020

Bousculé par les événements, l’agenda des salons professionnels continue de redistribuer ses cartes. Le Mondial du Bâtiment (Batimat, Interclima, Ideo Bain) vient à son tour d‘annoncer son report à une date ultérieure.

Le prochain Mondial du Bâtiment aura lieu du 3 au 6 octobre 2022

La prochaine édition, qui devait se tenir en novembre 2021, aura finalement lieu du 3 au 6 octobre 2022. Il se sera donc écoulé trois ans entre deux salons, au lieu de deux habituellement. Equipbaie et Artibat, qui devaient se tenir cet automne, ayant eux-mêmes décalé d’un an leurs éditions, la crainte était grande qu’il y ait embouteillage sur l’agenda 2021 des salons professionnels. Reed Expositions, l’organisateur du Mondial, a tranché, ce sera donc 2022. Les trois salons se tiendront dorénavant tous les deux ans au mois d’octobre en année paire, en alternance avec Equipbaie les années impaires, est-il précisé.

Fait nouveau, la durée des trois salons sera harmonisée : quatre jours pour tous ! Pour mémoire, Batimat et IdeoBain s’étiraient auparavant sur 5 jours, contre 4 pour Interclima.

Autre fait nouveau, et c’est plutôt une bonne nouvelle, le Mondial du Bâtiment revient à Paris, au parc des expositions de la porte de Versailles. C’était une longue revendication de la profession, exposants comme visiteurs. Les trois salons occuperont 6 halls (1 à 6). La surface disponible étant inférieure à celle du parc de Villepinte, la taille des stands sera limitée et des modules standards seront proposés aux exposants. Cet esprit de «sobriété» prédominera d’ailleurs pour cette édition 2022, selon le vœu de Reed Expositions : «Le Mondial du Bâtiment sera le premier grand salon du secteur à mettre en œuvre une politique et des actions d’envergure pour la réduction de ses impacts : réduction et revalorisation des déchets, politique d’achats responsables, écoconception…». Jusqu’à la restauration, qui sera elle aussi «responsable», indiquent les organisateurs !

Enfin, le mondial du Bâtiment aura une existence entre deux éditions. Un salon «virtuel» permanent assurera le lien entre exposants et visiteurs jusqu’au salon «physique» au moyen de tout un arsenal d’outils digitaux : webinaires, tables rondes en live et en replay, blogs, mises en relation, etc. Le salon avant le salon, histoire de tenir en haleine.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Guillaume Loizeaud, directeur du Mondial : "Une nouvelle dynamique"

Pour Guillaume Loizeaud, le retour à la porte de Versailles à des allures de victoire. «Nous espérions ce retour à Paris depuis longtemps. Les discussions ont été longues avec ViParis (le gestionnaire du parc de la porte de Versailles), mais nous avons réussi à trouver une solution. C’est un grand soulagement». Le site de Paris Nord-Villepinte, après quatre éditions, ne faisait plus l’unanimité. «C’était une des objections principales, confirme Guillaume Loizeaud, ce sujet remontait en haut de la liste des exigences. Nous allons à présent pouvoir recréer une dynamique avec l’espoir de faire revenir tous les absents des éditions précédentes

 

 

Abonnez-vous à nos revues : CFP et l'Installateur

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.