Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Emissions de gaz à effet de serre : le bâtiment doit faire mieux

09 JUILLET 2020 - L'installateur

Bien qu’en baisse, les émissions dues au secteur du bâtiment dépassent largement la trajectoire fixée par la Stratégie nationale bas-carbone.

ba

La réduction des émissions de gaz à effet de serre est insuffisante pour respecter les budgets carbone futurs, indique le Haut conseil pour le climat (HCC), organisme indépendant chargé d'apporter des avis pour accompagner la France dans la transition bas-carbone. Dans son rapport 2020 intitulé «Redresser le cap, relancer la transition» publié le 8 juillet, il précise que les émissions de la France ont diminué de 0,9 % en 2019, ce qui est similaire aux années précédentes et loin des – 3 % attendus dès 2025. Les 4 grands secteurs émetteurs, le transport (30 %) suivi de l’agriculture, le bâtiment et l’industrie, ont tous raté le premier budget carbone (2015-2018).

Dans le secteur des bâtiments, les émissions ont baissé de 2,2 Mt éqCO2 ou 2,7 % en 2019 par rapport à 2018. La baisse est également répartie entre le résidentiel et le tertiaire. Elle ne s’explique pas par des variations météo, mais bien par une diminution des consommations d’énergie. «Il est difficile d’interpréter à ce stade s’il s’agit d’une meilleure isolation des logements, d’un basculement vers des chauffages bas carbone, ou encore de sobriété énergétique», indique le rapport. Toutefois, avec le transport, le secteur du bâtiment est celui qui a accumulé les plus gros retards vis-à-vis de la trajectoire fixée par la Stratégie nationale bas-carbone. Le dépassement atteint 34 Mt éqCO2 (44 Mt éqCO2 après correction des variations climatiques).

Au-delà de ces constats, le HCC formule des propositions, en soulignant que «l’impact à moyen et long-terme des décisions qui seront prises dans les mois à venir ne doit pas être sous-estimé». Voici quelques-uns des messages clé qu’il souhaite faire passer :

- Le secteur des bâtiments doit être mobilisé en priorité dans les mois et années à venir pour une sortie de crise dynamique.

- La rénovation doit prendre en compte le confort de toute saison.

 - L’État doit mettre en place des aides ciblées sur des rénovations de qualité, avec un engagement de résultat, et développer un marché d’offre globale intégrant le conseil, le suivi, le financement, le contrôle ainsi que la formation.

- Un dialogue doit être instauré entre la direction de l’Immobilier de l’État et les utilisateurs de ses locaux afin de penser à l’optimisation des surfaces et de planifier l’éradication du chauffage carboné dans les bâtiments de l’État.

Cliquer ici pour lire le rapport (voir notamment la partie consacrée aux bâtiments à partir de la page 52) : https://www.hautconseilclimat.fr/wp-content/uploads/2020/07/hcc_rapport-annuel-2020.pdf

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)