Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Covid-19 : Viessmann divise par 3 le risque d’infection

30 JUIN 2021 - L'installateur

Testé dans une école de Moselle, le Vitovent 200-P assure à la fois l’apport d’air frais extérieur et la purification de l’air intérieur grâce à un filtre HEPA. Viessmann France annonce par ailleurs une augmentation de + 30 % de son CA sur les 5 premiers mois de l’année, par rapport à la même période en 2020.

Viessmann purificateur

Dès le début de la pandémie, Viessmann a commencé à travailler sur un système de purification d’air destiné aux établissements scolaires, crèches, salles d’attente des médecins ou encore aux salles de séminaires. Le Vitovent 200-P est sorti en Allemagne en janvier dernier et devrait être commercialisé en France en fin d’année. Il permet de diviser le risque relatif d’infection par 3 par rapport à une ventilation assurée seulement par l’ouverture des fenêtres, indique le fabricant d’après une étude allemande réalisée dans une classe de 200 m3 occupé par 25 personnes. Cet appareil convient à une pièce d’une superficie maximale de 90 m2. 70 unités ont déjà été posées à l’étranger. Une première installation est testée en France depuis le mois de mai dans une classe de CM2 de l’école de Guessling-Hémering (Moselle). Les 18 élèves et leur institutrice apprécient l’absence d’odeur désagréable et de bruit : on entend toujours les mouches voler !

La machine associe 2 fonctions : l’apport d’air frais extérieur et la purification de l’air intérieur grâce à un filtre HEPA qui capte la poussière fine, les pollens, les bactéries et 99,99 % de tous les virus. Elle fonctionne selon le principe de la ventilation à déplacement d’air : l’air frais est diffusé en bas de la machine grâce à des ouvertures devant, derrière et sur les côtés. Du fait de la convection naturelle, l’air expiré par les élèves, plus chaud, monte. Il est ensuite aspiré par le dessus de l’appareil, filtré et mélangé avec l’air extérieur, avant d’être renvoyé dans la pièce sous forme d’air frais. Le débit d’air maximum est de 800 m3/h, dont 400 m3/h d’air neuf et 400 m3/h d’air filtré. Des capteurs automatiques intégrés gèrent une régulation en fonction de la concentration du CO2 dans l’air ambiant. Ainsi, le volume d’air est ajusté automatiquement, sans avoir recours à une programmation horaire ou à l’ouverture de fenêtres. Ceci en théorie : en pratique, l’école est quand même obligée d’ouvrir les fenêtres pour se conformer au protocole sanitaire. Précisons que cette machine intègre une unité de ventilation double flux offrant une récupération de chaleur jusqu’à 96 %. Un peu volumineuse avec sa profondeur de 675 mm, sa largeur de 1700 mm et sa hauteur de 2000 mm, elle est livrée en 2 parties, qui se vissent sur place. Il n’y a rien à régler ou à paramétrer. Ainsi, à Guessling-Hémering, la société New SGSC de Marly a réalisé l’installation en une journée. Le filtre HEPA H14 devra être changé une fois par an et le filtre F7 (sur l’air extérieur) deux fois par an. Ce sera aussi l’occasion de nettoyer l’unité de ventilation.

Viessmann compte apporter deux améliorations à sa machine : d’une part, le bac à condensats sera supprimé, n’étant pas utile. D’autre part, un nouveau bouton Led indiquera l’état de fonctionnement et signalera un éventuel défaut ou bien la nécessité de changer un filtre.

Le fabricant s’attend à une très forte hausse des ventes, du moins en Allemagne où les aides de l’Etat atteignent 80 % pour les écoles. En France, où une telle aide n’existe pas, le coût unitaire de 9500 euros sera sans doute un frein.

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.