Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Bientôt du biofioul pour les bâtiments d’Etat ?

14 FÉVRIER 2020 - CFP

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé ce mardi 12 février vouloir interdire le chauffage au fioul dans les bâtiments de l'Etat et ce dès 2020. Cette décision a fait réagir la Fédération Française des Combustibles, Carburants & Chauffage (FF3C) qui appelle « le gouvernement à mettre en place des mesures imposant l’utilisation du biofioul dans les marchés publics ».

biofioul

« L’éradication des chaudières au fioul, les plus polluantes, est une priorité de la rénovation énergétique des bâtiments. Ça l’est déjà pour le logement de nos concitoyens, avec plus de 100 000 chaudières remplacées en 2019. Ça l’est désormais aussi pour les bâtiments de l’Etat », avait déclaré Emmanuelle Wargon ce mardi 12 février lors du Conseil de défense écologique. 

Dans un communiqué publié ce 14 février, la FF3C annonce avoir pris acte de la décision ministérielle de ne pas renouveler le parc des chaudières fioul des bâtiments d’État. La fédération soutient « le choix d’accélérer la sortie du produit fossile et appelle le gouvernement à aller plus loin en imposant dès à présent dans les appels d’offres de ne plus s’approvisionner en fioul domestique fossile au profit du biofioul* ». Actuellement autorisé à 7 %, le biofioul peut être fourni aux administrations et aux particuliers, dans l’attente d’une spécification à 30 % prévue en 2021.

 

*Le biofioul est un combustible liquide composé d’une part de fioul domestique et d’une part d’énergie renouvelable. Il est appelé à se développer dans le cadre de la Directive européenne sur les énergies renouvelables. Pour la France, la part d’énergie renouvelable est issue de l’agriculture française sur base de Colza estérifié.

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)



LIBRAIRIE TECHNIQUE
Un catalogue unique de plus de 400 ouvrages et logiciels techniques.