Toute l'information des acteurs de l'efficacité énergétique
Magazine CFP
Magazine L'installateur

Bâtiment : 59 % des autoentrepreneurs ne seraient pas assurés

13 FÉVRIER 2020 - L'installateur

En toute illégalité, la majorité des autoentrepreneurs du bâtiment n’auraient pas souscrit d’assurance décennale après six mois d’activité, indique une étude du courtier Coover.

Bâtiment : 59 % des autoentrepreneurs ne seraient pas assurés

Dans le Top 3 des autoentrepreneurs les moins assurés figureraient les activités de revêtement-isolation (75 %), plomberie-chauffage (69 %) et menuiserie-agencement (66 %). Les professionnels du gros oeuvre seraient pour leur part quand même assurés à 50 %. Parmi les plombiers et les électriciens, la durée moyenne de période sans assurance serait de un an et demi, contre trois ans chez les maçons et les couvreurs. Les régions les plus concernées par la réalisation de travaux sans assurance sont la Corse et les DROM-TOM. Viennent ensuite l’Ile-de-France, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Nouvelle Aquitaine. 

Pour arriver à ces chiffres, Coover a analysé les données issues de son comparateur d’assurance décennale. Celui-ci permet d’identifier les micro-entrepreneurs ayant lancé leur activité sans être assuré, car ils doivent, pour obtenir un tarif, indiquer leur date d’immatriculation, leur statut et leurs antécédents d’assurance. L’étude est basée sur l’analyse de près de 22 450 simulations réalisées par des sociétés installées en France entre le 18/11/2018 et le 17/12/2019. Les autoentrepreneurs dont l’activité a démarré il y a moins de six mois n’ont pas été comptabilisés. 

Rappelons que l’assurance décennale, qui couvre les dommages résultant de travaux de construction, est obligatoire. Mais elle coûte de l’ordre de 1 100 € pour les auto-entrepreneurs du second oeuvre et jusqu’à 2 000 €/an pour les métiers du gros oeuvre. Une somme importante : seuls 10 % des autoentrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires supérieur à 26 000 euros.

https://www.coover.fr/garantie-decennale/etude-autoentrepreneurs

REAGISSEZ A CET ARTICLE (Pour commenter, vous devez vous inscrire)